Orchestre de Chambre de Toulouse dirigé par Gilles Colliard

l'Orchestre de Chambre de Toulouse est un ensemble reconnu en France et à l'étranger.

De la formation de chambre jusqu'à l'effectif « Mozart », l'Orchestre de Chambre de Toulouse s'est produit sur tous les continents, visitant plus de 30 pays et donnant plus de 5500 concerts

A propos de Orchestre de Chambre de Toulouse

L’Orchestre de Chambre de Toulouse est fondé en 1953 par Louis Auriacombe et il s'intéresse à toutes les musiques, de la période baroque jusqu'à la création contemporaine. Il est constitué de 12 cordes solistes.

Orchestre baro­que, mais aussi orches­tre contem­po­rain, l’Orchestre de Chambre de Toulouse s’appuie sur sa très longue his­toire pour ima­gi­ner avec son public l’orches­tre du 21ème siècle.

Avec un peu plus de 5000 concerts en France et au-delà des frontières, l'Orchestre de Chambre de Toulouse est un ensemble reconnu en France et à l'étranger.

 En 2002, l’Orchestre rencontre Gilles Colliard.

De nombreux compositeurs ont travaillé avec lui pour des concerts et des enregistrements, lui dédiant des œuvres spécifiques. Il se produit régulièrement avec les plus grands solistes, tels Christophe Coin, Gautier Capuçon, Natalie Dessay, Michel Kiener, Michel Lethiec ou David Kadouch pour ne parler que de l'histoire récente, et collabore avec des ensembles vocaux comme le Chœur des Éléments. Il est l'invité de nombreux festivals en France (La Chaise-Dieu, La Vézère, Pablo Casals à Prades, Septembre Musical de l’Orne…), comme à l'étranger (Japon, Suède, Suisse et Espagne).

Gilles Colliard  est Soliste, chef d’orchestre, compositeur et pédagogue.

Il dirige L’Orchestre de Chambre de Toulouse depuis 2004.

Né en Suisse, Gilles Colliard étudie au Conservatoire de Musique de Genève avec Jean-Pierre Wallez où il obtient un pre­mier prix de vir­tuo­sité. Il se per­fec­tionne auprès de Tibor Varga et, paral­lè­le­ment, se spé­cia­lise dans l’inter­pré­ta­tion du réper­toire baro­que sur ins­tru­ment d’époque. De 1996 à 2004, Christophe Coin l’invite à le rejoin­dre en tant que violon solo pour de nom­breu­ses tour­nées où il joue sur les plus gran­des scènes inter­na­tio­na­les en soliste et en cham­briste. Directeur artis­ti­que du Département de Musique Ancienne au CRR de Toulouse, pro­fes­seur de violon dans ce même établissement ainsi qu’au CESMD, pre­mier violon du qua­tuor Ravel, il est depuis 2004 direc­teur musi­cal de l’Orchestre de Chambre de Toulouse.

Régulièrement invité à par­ti­ci­per à des fes­ti­vals (Casals, Montreux, Berlin, Santander...), il se pro­duit à Paris (Châtelet), Tokyo (Kyoi Hall), Londres (Queen Elisabeth Hall), Moscou (Conservatoire Tchaïkovsky), Berlin (kl. Philarmonie), Genève (Victoria Hall).

Gilles Colliard s’inté­resse à tous les réper­toi­res. Il inter­prète les concer­tos de Brahms, Beethoven , Bartok, Tchaïkovsky, Paganini, Mendelssohn... avec des orches­tres tels que le London Soloist Chamber Orchestra, l’Orchestre de la Suisse Romande, le Concentus Hungaricus de Budapest, l’Orchestre de Caroline du Nord, l’Orchestre Philarmonique de Bohème, etc…

En tant que chef d’orches­tre, outre le réper­toire sym­pho­ni­que (Beethoven, Brahms, Schumann, etc…, avec l’Orchestre Symphonique de Bienne, l’Orchestre des Concerts Lamoureux, l’Orchestre de Chambre Leopoldinum de Wroclaw …), Gilles Colliard aime pro­po­ser des œuvres asso­ciant des chœurs. Il dirige notam­ment le Requiem de Jean Gilles à la Cathédrale Saint Etienne à Toulouse à l’occa­sion du 300ème anni­ver­saire de la mort du com­po­si­teur, l’Orféo de Monteverdi, la rap­pre­sen­ta­zione di anima e di corpo de Cavalieri, les sept der­niè­res paro­les du Christ de Haydn, le Bourgeois Gentilhomme de Lully, ainsi que plu­sieurs créa­tions contem­po­rai­nes.

Sa pas­sion pour la com­po­si­tion et son besoin d’expri­mer ses pro­pres idées musi­ca­les le pous­sent dès l’âge de 15 ans à écrire ses pre­miè­res œuvres. L’Etat et la ville de Genève finan­ce­ront un disque de ses pro­pres com­po­si­tions. Le Centre Européen de Recherche lui com­man­dera un opéra qui sera créé au grand théâ­tre de Limoges en 2002. Depuis, Gilles Colliard est sol­li­cité pour de nom­breu­ses com­po­si­tions. En 2010, Régis Pasquier crée son concerto pour violon. En novem­bre 2011, son opéra Tistou est inter­prété en France et en Espagne.

Son impor­tante dis­co­gra­phie com­prend plus de trente enre­gis­tre­ments (inté­grale des concer­tos de Haydn, Mozart, Bach, des oeu­vres pour violon seul et de nom­breu­ses créa­tions) dont plu­sieurs sont récom­pen­sés (ƒƒƒƒ Télérama, Diapason d’Or, Monde de la Musique…)

D’autres expériences avec Orchestre de Chambre de Toulouse qui peuvent vous intéresser

Privilèges exceptionnels pour le concert de l'Orchestre de chambre de Toulouse à PARIS

Privilèges exceptionnels pour le concert de l'Orchestre de chambre de Toulouse à PARIS

Durée : 2h15 Langue(s) :

Places VIP de concert de l’Orchestre de chambre de Toulouse aux invalides et rencontre des artistes en coulisses
Découvrez cette sortie à Paris

Concert en VIP MARCELA ROGGERI & Orchestre de chambre de Toulouse aux Invalides

Concert en VIP MARCELA ROGGERI & Orchestre de chambre de Toulouse aux Invalides

Durée : 2h15 Langue(s) :

Réservez vos places VIP avec backstage pour le concert classique de Marcela Roggeri et l’Orchestre de chambre de Toulouse aux Invalides le 29 Mai 2018
Découvrez cette sortie à Paris